#VTC : La domiciliation commerciale pour les véhicules de tourisme avec chauffeur

#VTC : La domiciliation commerciale pour les véhicules de tourisme avec chauffeur

Il est simple de commencer une activité de VTC avec un statut de micro-entrepreneur. La déclaration se fait gratuitement et rapidement en ligne. On ne cotise que sur son chiffre d’affaires et donc on ne cotise pas lorsqu’on ne gagne pas. Les cotisations sociales peuvent être réduites grâce au statut micro-fiscal. L’aide que peut fournir l’ACCRE réduit aussi le montant des cotisations.

En revanche, il n’est pas possible de déduire les frais d’essence, de location de voiture, etc., des cotisations puisque le calcul se fait sur le C.A. et non sur le bénéfice. On ne peut pas non plus se faire rembourser la TVA, déjà importante, sur ces investissements. Enfin, le C.A. ne doit pas dépasser 32.900 € par an.

Lorsque les frais ou le CA deviennent importants, il faut donc songer à créer une société. C’est souvent le statut de SAS ou SASU qui est privilégié, un statut souple qui permet entre autre le remboursement de la TVA et la déduction des frais. En domiciliant sa société à Paris, la Cotisation Foncière des Entreprises (CFE) est moins coûteuse (la différence avec d’autres villes peut être de plusieurs centaines d’euros).

Les coordonnées privées ne sont pas rendues publiques, comme c’est le cas d’une société domiciliée à son propre domicile. Les offres inhérentes à la domiciliation, telle que la permanence téléphonique ou la gestion de courrier, sont aussi un avantage non négligeable !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

My Office Privé

GRATUIT
VOIR