Autoentrepreneuriat, société unipersonnelle ou portage salarial… Quel statut choisiriez-vous pour créer votre entreprise ?

Autoentrepreneuriat, société unipersonnelle ou portage salarial… Quel statut choisiriez-vous pour créer votre entreprise ?

Le statut d’auto-entrepreneur (désormais micro-entrepreneur) est le statut à privilégier si vous débutez, car c’est le plus simple. L’inscription se fait en ligne en quelques clics. Attention toutefois aux nombreux sites payants qui fleurissent en tête des résultats de recherche « devenir auto-entrepreneur », « inscription micro-entreprise », etc.

Ce statut est utile par exemple pour exercer une activité complémentaire. Il peut aussi être utile si vous souhaitez découvrir un secteur dont vous n’êtes pas sûr de la fiabilité. Vous pourrez alors vous rétracter facilement. Ce statut fait surtout rêver ceux qui aimeraient être leur propre patron, sans devoir rendre des comptes et sans restriction d’horaire. La réalité est moindre. Certes, pour ce qui est des impôts, vous payez un impôt sur le revenu – et non l’impôt sur les sociétés – avec un taux de cotisation fixe. Certes, il n’y a pas de TVA, ce qui simplifie votre comptabilité. Néanmoins il y a tout de même une déclaration trimestrielle (ou mensuelle) à remplir. De plus, le chiffre d’affaires ne doit pas excéder 70 000 € (170 000 € pour l’hôtellerie et la vente) et en cas d’endettement, vos biens personnels sont engagés (sauf votre logement) puisqu’il n’y a pas de personne morale. À noter, plus d’un million de personnes sont inscrites au régime de l’auto-entrepreneur.

Une fois que votre chiffre d’affaires excède la limite fixée au statut de l’auto-entrepreneur, il est possible de créer une entreprise individuelle. Et dans la mesure où vous auriez beaucoup de matériel, il est préférable de créer une société unipersonnelle afin de pouvoir déduire la TVA, mais aussi afin d’éviter d’engager vos biens personnels en cas d’endettement : vous serez ainsi imposable sur votre société et non sur vos revenus. En outre, dans les deux cas, on vous considérera comme plus facilement solvable, ce qui implique des facilités de crédit.

Si vous en avez les moyens et si vous préférez gagner du temps, il existe le portage salarial. Moyennant 5 à 10% de votre chiffre d’affaires, vous confiez votre administratif à une conciergerie d’entreprises qui s’occupe de tout et vous propose des avantages similaires à ceux d’un salarié, telle qu’une bonne couverture sociale.

Vous avez maintenant une vue d’ensemble sur les différents statuts et c’est à vous de choisir le statut qui vous convient le mieux !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

My Office Privé

GRATUIT
VOIR