Auto-entrepreneur : comment cumuler les activités ?

Auto-entrepreneur : comment cumuler les activités ?

Porter plusieurs casquettes est tout à fait possible lorsque l’on travaille à son compte. Un auto-entrepreneur (ou micro-entrepreneur) a le droit d’exercer deux activités, on parle dans ce cas d’activités mixtes, il suffit d’en

informer son CFE (Centre de formalités des entreprises).

On peut  par exemple gérer une marque de prêt-à-porter (activité commerciale) et exercer la profession de psychologue (activité libérale).

Sans entrer dans les détails, les activités exercées par l’auto-entrepreneur sont regroupées sous la même enseigne, c’est-à-dire sous le même numéro SIRET, et donc sous la même micro-entreprise.

 

En ce qui concerne la comptabilité de l’entreprise à activités mixtes, celle-ci est double : il faut effectivement faire une comptabilité par activité.

Les cotisations sociales et fiscales sont différentes en fonction de l’activité exercée, le taux allant de 12,8% à 22%, selon la nature de l’activité et selon que l’activité soit liée, ou non, avec la seconde. De même, les revenus déclarés sont imposables selon le taux qui correspond à la nature de chaque activité. Il peut par exemple s’agir d’un revenu généré par une activité commerciale (BIC : Bénéfices industriels ou commerciaux) ou non (BNC : Bénéfices non commerciaux).

 

Cependant il n’y a qu’une déclaration de chiffre d’affaires à faire.

Le calcul du chiffre d’affaires et de la TVA ne se fait pas par activité mais bien dans son ensemble : c’est la somme des activités cumulées au sein de l’auto-entreprise. Quant à cumuler plusieurs micro-entreprises, là ce n’est pas possible.

Lors de la création d’une micro-entreprise, il faut définir le domaine d’activité de celle-ci. Or l’activité principale de l’auto-entreprise est celle qui génère le plus de chiffre d’affaires, c’est celle-ci qui va ensuite déterminer le CFE et le code APE (activité principale exercée).

L’auto-entrepreneur a donc le droit de cumuler deux activités sous ce même statut. L’important est de respecter certaines conditions, comme ne pas dépasser les plafonds établis par la loi pour chacune des activités.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

My Office Privé

GRATUIT
VOIR