Courtier, courtage, qu’est-ce que c’est ?

Courtier, courtage, qu’est-ce que c’est ?

Vous désirez devenir propriétaire et vous ne disposez naturellement pas du financement nécessaire.

Vous allez donc vous renseigner sur les possibilités de prêts, les crédits immobiliers et les taux appliqués par votre banque, ou une autre. L’objectif attendu étant de faire des économies sur ce prêt. Il se trouve que cette étude de marché a déjà été faite par un professionnel, le courtier.

Le courtier connait le marché bancaire et peut vous aider à négocier votre financement. Son action dite de courtage consiste à servir d’intermédiaire pour ce type de transaction. Certes, on nous apprend à proscrire les intermédiaires mais pour ce cas précis, My Office Privé considère que l’emprunteur peut ressortir gagnant en faisant appel à un courtier.

Le coin de l’expert :

Il faut savoir que lorsque vous empruntez, plusieurs variables sont à prendre en compte pour connaitre les intérêts qui s’ajouteront au remboursement de votre crédit. Il n’y a pas qu’un seul taux, contrairement à ce que le laissent entendre certaines publicités, ce n’est pas une indication suffisante. Derrière le taux d’emprunt se cache le TEG (taux effectif global) mais celui-ci a été substitué en 2016 par le TAEG (taux annuel effectif d’assurance). Le TAEA (taux annuel effectif d’assurance) est le taux de remboursement de l’assurance que vous allez devoir contracter pour assurer le remboursement de votre emprunt. C’est en quelques sortes une deuxième caution et celle-ci va de pair avec votre demande de crédit. Bien entendu ces taux varient en fonction de votre dossier, du montant que vous désirez emprunter et des frais exigés par l’établissement prêteur. La Banque de France fixe chaque trimestre un seuil maximal aux taux d’emprunt, c’est le « taux de l’usure » pour protéger les débiteurs.

Pourquoi faire appel à un courtier ?

Le courtier, outre le fait de vous faire gagner du temps grâce à son expertise, dispose d’un outil de négociation qu’un particulier ne peut pas avoir : il a déjà pour partenaires des établissements bancaires qu’il met en concurrence et ces établissements prêteurs descendent leurs taux en-deçà de ceux espérés par un particulier agissant en son nom propre.

Pourquoi le courtier et pas vous ?

Tout simplement, car le courtier ne présente pas un seul dossier mais plusieurs. Il peut donc bénéficier de la part d’une banque de ce que l’on pourrait appeler vulgairement un prix de groupe, en échange de nouveaux clients. Il faut compter environ 2.000 € d’honoraires pour faire appel à un courtier et les frais de courtage représentent généralement 1% du montant emprunté.

Par conséquent, l’économie que vous pouvez générer sur l’ensemble d’un crédit immobilier peut être plus importante lorsque les honoraires d’un courtier y sont inclus.

Notre conseil : La force de négociation du courtier dépend aussi du caractère exclusif des dossiers qu’il présente aux établissements prêteurs. C’est pourquoi il est préférable de respecter une certaine confidentialité, au risque de dévaloriser votre dossier. Si vous faites appel à un courtier, ne continuez plus vos investigations en parallèle. My Office Privé vous recommande même de ne pas en informer votre propre banque.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

My Office Privé

GRATUIT
VOIR